21€Commander


14,90€Télécharger

Voir mon panier


ISBN : 978-2-9191-2247-9

Format : 15 x 21 cm

Pages : 240 pages

  Présentation PDF

Explorations coloniales au Laos

Jules Harmand | novembre 2010

En 1877, le récit d’explorations mouvementées d’un « baroudeur-scientifique » au coeur du Laos sauvage.

Le livre

« Si j’étais riche, j’achèterais au roi de Bangkok ce coin perdu de ses immenses possessions, et je viendrais m’y établir avec quelques Français. Il n’y a pas de parc qui vaudrait celui-ci. »
En deux explorations extrêmes, Jules Harmand nous plonge dans les mystères de ce coin d’Indochine alors inconnu, le Sud Laos, et nous fait vibrer à l’unisson de ses découvertes et des mille périls que cet aventurier colonial surmonte, le fusil toujours bien à portée de main ; car ce médecin de marine passionné, ancien compagnon de Francis Garnier dans sa guerre contre les Pavillons Noirs, a le courage chevillé au corps.
Aujourd’hui, pour le voyageur qui connaît ou s’apprête à découvrir cette magnifique région entre Paksé, Champassak, Saravane et la cordillère vietnamienne, quel plaisir d’imaginer, de reconnaître les sites, les monuments, les ethnies d’alors. Sur les pas de Jules Harmand, ce bâtisseur d’empire solitaire, découvrez ces bastions encore vierges aux moeurs étranges, les Hauts Plateaux des Bolovens ou l’extraordinaire beauté des torrents indomptés et des cascades vertigineuses. Regardez le Vat Phou, un des nombreux dessins d’Eugène Burnand qui illustrent le texte : retirez le casque colonial ; vous y êtes, rien n’a changé !
Laissez-vous maintenant entraîner dans l’aventure. L’auteur y délie sa plume comme il manie son fusil !
Présentation d'Éric Miné

L'auteur

SE Explorations coloniales au Laos-auteurJules Harmand (1845-1921), après des études scientifiques et militaires, sert en Indochine comme médecin de marine et participe à la première mission archéologique de Louis Delaporte.
En 1873, il combat les pirates qui ravagent le Tonkin. Il se consacre ensuite à l’exploration du Cambodge et du Laos dans des conditions périlleuses. Ses relevés scientifiques et ethnographiques font toujours référence.
En 1881, le Dr Harmand embrasse la carrière diplomatique où il s’illustre notamment en obtenant l’annexion du Tonkin à la France. Passionné du fait colonial, il publiera en 1910, sur le conseil de son ami Gustave Le Bon, Domination et colonisation qui en pose les principes.
Toute la vie de Jules Harmand représente brillamment cette génération de “ militaires-scientifiques ”, à la fois découvreurs, conquérants, pacificateurs, diplomates et administrateurs, qui ont édifié l’empire colonial français.